• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

GISA, la conception innovante pour structurer la réflexion du réseau R2A2

La théorie CK (Conception Innovante) contribue au pilotage du Réseau R2A2 dans le cadre d'une collaboration avec l’École des Mines de Paris.

Principe de la théorie C-K de la conception innovante. © Ecole des Mines, Pascal Le Masson et Benoît Weil
Mis à jour le 08/04/2013
Publié le 08/04/2013

Les chercheurs de l’Ecole des Mines de Paris (Pascal Le Masson et Benoît Weil) aident à piloter l’animation du réseau de recherche R2A2 (Réseau Recherche Antibiotiques Animal), inscrit dans le métaprogramme INRA sur la gestion intégrée de la santé des animaux. Ce réseau porte sur la réduction d’usage des antibiotiques en élevage et la réduction du risque d’antibiorésistance. L’implication de l’Ecole des Mines permet la mise en oeuvre, au sein du réseau, d’une analyse basée sur les principes de la conception innovante.

La théorie CK (C pour Concepts, K pour Knowledge) de la conception innovante, mise au point à l’Ecole des Mines, permet de modéliser l’innovation. Elle est basée sur un aller retour entre espace des concepts (C) et espace des connaissances (K), travaillés au sein de collectifs impliqués sur un sujet donné ; elle est appliquée dans l’industrie pour favoriser et piloter l’innovation. L’espace des concepts consiste à imaginer de nouvelles idées pour répondre à une problématique, et à affiner progressivement ces idées pour faire émerger des définitions utiles ; celui des connaissances sert à apporter au groupe, à la demande, des connaissances extérieures qui lui servent à approfondir les concepts.

L’application de cette méthode au réseau de recherche R2A2 sur l’antibiothérapie permet la recherche d’un cheminement logique basé sur des principes d’action, avec des idées de pistes non explorées pour réduire l’usage des antibiotiques en élevage et le risque de résistance aux antibiotiques. Les réflexions permettent de cibler les réunions du groupe de recherche sur des questions insuffisamment abordées en recherche.

Illustration : Pascal Le Masson et Benoît Weil (Ecole des Mines de Paris)

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

En savoir plus

Comprendre la théorie et les méthodes de la Conception Innovante

Consulter le site de la chaire Théorie et Méthodes de la Conception Innovante : http://cgs-mines-paristech.fr/tmci/presentation/

A propos de

Le réseau R2A2


L’objectif du réseau R2A2 est de mettre en œuvre une réflexion interdisciplinaire associant acteurs de terrain, recherche publique et recherche privée, et de promouvoir des projets de recherche sur la question de la réduction d’usage des antibiotiques et du risque d’antibiorésistance en élevage. Au sein du réseau, sont abordées à la fois des questions de recherche relatives à la thérapeutique (modalités thérapeutiques et risques de résistances, diffusion et gestion des résistances, alternatives thérapeutiques, etc.) et à la prévention (immunité innée, pratiques d’élevage préventives, évolution des systèmes d’élevage etc .), ainsi que les composantes économiques et sociales des évolutions techniques vers un moindre usage des antibiotiques.

Le réseau R2A2 comprend à ce jour une cinquantaine de chercheurs et une trentaine de professionnels impliqués à divers titres dans les filières d’élevage : appui technique, pratique vétérinaire, approvisionnement, industrie pharmaceutique, pouvoirs publics, expertise scientifique, enseignement recherche. Côté recherche, 19 équipes (INRA, ANSES, CIRAD, Ecoles vétérinaires) sont impliquées, représentant des disciplines variées, depuis la microbiologie jusqu’aux sciences humaines, en passant par la nutrition, la pharmacologie, l’épidémiologie, les systèmes d’élevage etc. Le réseau est ouvert à toute personne intéressée.